UNSA logo
Unsa-Fonction publique

Accueil > OTE et DDI > Comité technique des DDI du 27 février 2014 : aucune annonce à moyen (...)

Comité technique des DDI du 27 février 2014 : aucune annonce à moyen terme

3 mars 2014

Enregistrer au format PDF

Ce comité technique, destiné à épuiser l’ordre du jour du comité technique du 16 janvier, a notamment consacré ses travaux à l’examen du bilan social 2012 des DDI et de la formation continue dans les DDI. Quant aux questions essentielles des effectifs et des perspectives pour les agents affectés dans ces services, c’est l’inertie totale !

L’ordre du jour de ce comité tech­ni­que des direc­tions dépar­te­men­ta­les inter­mi­nis­té­riel­les a donc repris des points ini­tia­le­ment soumis à l’examen du comité tech­ni­que du 16 jan­vier, qui avait concen­tré les échanges autour de la moder­ni­sa­tion de l’action publi­que (voir l’arti­cle).

Les décla­ra­tions limi­nai­res des orga­ni­sa­tions syn­di­ca­les repré­sen­tées au CT des DDI (UNSA, CFDT, CGT et FO), dont celle de l’UNSA (jointe au compte rendu com­plet), ont appelé des réac­tions de la part du Secrétaire Général du Gouvernement et des ser­vi­ces du Premier Ministre pré­sents, comme de la DGAFP.

Celles-ci sont trop sou­vent des­ti­nées à tem­po­ri­ser et à annon­cer que des chan­tiers sont ouverts et des déci­sions sus­cep­ti­bles d’être prises pro­chai­ne­ment.

Elles n’appor­tent pas les répon­ses que les agents affec­tés en DDI et les orga­ni­sa­tions syn­di­ca­les qui les repré­sen­tent sont en droit d’obte­nir, en par­ti­cu­lier sur les rému­né­ra­tions, l’har­mo­ni­sa­tion des régi­mes indem­ni­tai­res, l’avenir des métiers et les pers­pec­ti­ves de car­rière, les mobi­li­tés, la sta­bi­lité des effec­tifs dont on sait que l’annonce n’est pas concrè­te­ment suivie d’effet dans les ser­vi­ces.

Les condi­tions de tra­vail et la mise en oeuvre du pro­to­cole d’accord sur la pré­ven­tion des ris­ques psy­cho­so­ciaux doi­vent par ailleurs faire l’objet de véri­ta­bles débats au sein d’un pro­chain CT des DDI dédié "hygiène, sécu­rité et condi­tions de tra­vail".

L’UNSA y est atta­chée et conti­nue à dénon­cer le mal-être d’une majo­rité de per­son­nels qui sont tou­jours en attente d’un cap précis sur leur envi­ron­ne­ment pro­fes­sion­nel.

Voir le compte rendu com­plet