UNSA logo
Unsa-Fonction publique

Accueil > Actualités > Budget 2014 : près de 50 000 fonctionnaires de moins qu’annoncés

Budget 2014 : près de 50 000 fonctionnaires de moins qu’annoncés

5 juillet 2015

Enregistrer au format PDF

Les missions du budget général de l’État 2014 prévoyaient le financement de plus de 2,25 millions d’agents publics. Le constat est qu’il y en a eu finalement 48 793 de moins. Pas un ministère n’a utilisé le plafond d’emplois mis à sa disposition.
L’UNSA Fonction publique en fait tous les ans le constat, les promesses budgétaires ne sont jamais suivies d’effets.

Le rap­port annuel de per­for­mance 2014 établit les résul­tats du budget de l’an der­nier. Mission par mis­sion, le décompte des emplois uti­li­sés en 2014 démon­tre une sous-uti­li­sa­tion des moyens mis à dis­po­si­tion de l’État par le Parlement.
Au total, près de 49 000 emplois n’ont pas été uti­li­sés.
Toutes les mis­sions (et donc la quasi-tota­lité des minis­tè­res) sont concer­nés. Les minis­tè­res dits prio­ri­tai­res ne sont pas épargnés. Enseignement sco­laire (-13 214), défense (-9 434), Intérieur (-2 957), Justice (-1 453) sont loin d’attein­dre les pla­fonds d’emploi ini­tia­le­ment prévus. D’autres sont allés au-delà des sup­pres­sions annon­cées lors du budget.
Deux expli­ca­tions prin­ci­pa­les :
- le défaut d’attrac­ti­vité de cer­tains concours dû aux condi­tions de rému­né­ra­tions fai­bles au regard du niveau de recru­te­ment mais aussi de la per­cep­tion d’un métier dif­fi­cile et déconsi­déré dans l’opi­nion ;
- la fai­blesse des cré­dits de rému­né­ra­tion ins­crits en loi de finan­ces, l’alour­dis­se­ment des tâches et la fai­blesse des moyens de fonc­tion­ne­ment.
A l’heure où le gou­ver­ne­ment tra­vaille aux der­niers arbi­tra­ges bud­gé­tai­res pour le projet de loi de finan­ces 2016, l’UNSA Fonction publi­que sou­haite que ces chif­fres soient pris en compte pour garan­tir le ser­vice public de qua­lité que les fran­çais atten­dent.

Béthune, le 05 juillet 2015
Guy Barbier