UNSA logo
Unsa-Fonction publique

Accueil > Publications > ACTU UNSA Fonction publique N° 2012-4

ACTU UNSA Fonction publique N° 2012-4

29 février 2012

Enregistrer au format PDF

Corps des infirmières et infirmiers de l’État - Action sociale dans la Fonction publique d’Etat - Aides au maintien à domicile et à l’installation des personnels - Journée de carence dans la Fonction publique - Cadres seniors dans la Fonction publique - Rencontre avec le parti socialiste - Comité technique des DDI - FIPHFP

10 février 2012 - Corps des infir­miè­res et infir­miers de l’État

Une délé­ga­tion de l’UNSA Fonction Publique a par­ti­cipé à une réu­nion de pré­sen­ta­tion par le Cabinet du minis­tre de la Fonction publi­que du projet gou­ver­ne­men­tal de requa­li­fi­ca­tion des corps d’infir­miers(ères) de l’État.
Ce projet entre dans le cadre de la reva­lo­ri­sa­tion de la pro­fes­sion d’infir­miè­res et à la reconnais­sance du niveau des diplô­mes.
Cette réu­nion, par­fois vive a permis d’échanger sur les moda­li­tés d’appli­ca­tion et sur les marges de négo­cia­tion de cette pro­po­si­tion et sur­tout de dis­po­ser d’un calen­drier précis.
Bien que ce projet ne cor­res­ponde pas à nos deman­des ini­tia­les, et soit encore insuf­fi­sant pour les corps infir­miers de l’État, il convient de cons­ta­ter que la requa­li­fi­ca­tion pro­po­sée est net­te­ment meilleure qu’ini­tia­le­ment, et ce grâce à la forte mobi­li­sa­tion, en par­ti­cu­lier, de l’UNSA.
Le projet de décret actant le pas­sage en caté­go­rie A des corps infir­miers de l’État devrait être soumis au CSFPE, début mars pour une appli­ca­tion rapide

10 février 2012 - État des lieux et orien­ta­tions pour l’action sociale dans la Fonction publi­que d’Eat

Vendredi 10 février, la DGAFP a réuni les orga­ni­sa­tions syn­di­ca­les afin de pré­sen­ter un état des lieux de l’action sociale dans la fonc­tion publi­que de l’État et les pers­pec­ti­ves d’évolutions conte­nus dans un rap­port réa­lisé par mis­sion IGAS à l’automne der­nier. Un calen­drier de tra­vail a été fixé de mars à mai, pour déter­mi­ner les futu­res orien­ta­tions pour l’action sociale et la gou­ver­nance du CIAS (comité inter­mi­nis­té­riel d’action sociale). L’UNSA fonc­tion publi­que a dif­fusé par cir­cu­laire ces éléments. Elle inter­roge ses fédé­ra­tions pour pren­dre en compte leurs pro­po­si­tions sur ce dos­sier .

Aides au main­tien à domi­cile et à l’ins­tal­la­tion des per­son­nels

Un projet de décret rela­tif à l’intro­duc­tion d’une aide au main­tien à domi­cile pour les retrai­tés de l’État per­met­tra à la CNAV (caisse natio­nale d’assu­rance vieillesse des tra­vailleurs sala­riés) de gérer pour le compte de l’état ce nou­veau dis­po­si­tif à comp­ter de mars pro­chain.
Une fiche détaillée sera adres­sée aux fédé­ra­tions pour plus d’infor­ma­tions.
7000 agents ont béné­fi­cié de l’aide à l’ins­tal­la­tion des per­son­nels en 2011 pour un mon­tant moyen de 712 € qui permet d’accé­der à un loge­ment loca­tif après avoir été recru­tés dans la FPE

14 février 2012 - DGAFP : cir­cu­laire jour­née de carence dans la Fonction publi­que

Une délé­ga­tion de l’UNSA Fonction Publique a par­ti­cipé à une réu­nion de pré­sen­ta­tion tech­ni­que du projet de cir­cu­laire rela­tive à l’appli­ca­tion d’un jour de carence dans la Fonction publi­que, à comp­ter du 1er jan­vier 2012. L’UNSA a rap­pelé son oppo­si­tion à cette mesure déci­dée uni­la­té­ra­le­ment, sans consul­ta­tion préa­la­ble, et a dénoncé la mal­hon­nê­teté intel­lec­tuelle de ce dis­po­si­tif qui ne pro­fite, en aucun cas, à l’amé­lio­ra­tion des comp­tes de la Sécurité Sociale, mais consiste uni­que­ment en un moyen de ponc­tion­ner des cré­dits sur la masse finan­cière des­ti­née aux rému­né­ra­tions des per­son­nels.
(cf cir­cu­laire UNSA Fonction publi­que 2012-07 et com­mu­ni­qué inter­syn­di­cal)

14 février 2012 - Cadres seniors dans la Fonction publi­que

L’UNSA Fonction publi­que a par­ti­cipé au col­lo­que orga­nisé par l’asso­cia­tion « Galilée SP » dans les locaux de l’ENA. La thé­ma­ti­que abor­dée por­tait prin­ci­pa­le­ment sur l’enca­dre­ment supé­rieur : « Comment mieux tirer parti de l’expé­rience et du poten­tiel des seniors dans le mana­ge­ment public ? ». Ce col­lo­que s’ins­cri­vait dans le cadre de « 2012, l’année euro­péenne du vieillis­se­ment actif ». Confrontés aux pro­blé­ma­ti­ques de la RGPP ainsi qu’au relè­ve­ment des bornes d’âge de la retraite, cer­tains per­son­nels d’enca­dre­ment ren­contrent en fin de car­rière (55 – 67 ans), des dif­fi­cultés nou­vel­les pour obte­nir des postes cor­res­pon­dant à leur profil et leur expé­rience pro­fes­sion­nelle. La table ronde a permis d’effec­tuer un point de situa­tion sur l’emploi actuel des cadres seniors dans la Fonction publi­que.

16 février 2012 - Comité tech­ni­que des DDI

Le comité tech­ni­que des DDI s’est tenu le 16 février au Secrétariat géné­ral du gou­ver­ne­ment. Trois points d’infor­ma­tion impor­tants étaient à l’ordre du jour :

  • Mise en œuvre de la charte de gestion des ressources humaines des DDI ;
  • Adéquation missions-moyens des administrations déconcentrées de l’État ;
  • Mise en œuvre des services interministériels départementaux des systèmes d’information et de communication (SIDSIC).

Les repré­sen­tants de l’UNSA Fonction publi­que ont demandé la rédac­tion d’un bilan social qui fera res­sor­tir les points de vigi­lance et les dys­fonc­tion­ne­ments des CT des DDI, ainsi qu’une réflexion por­tant sur une éventuelle har­mo­ni­sa­tion des pra­ti­ques « hygiène et sécu­rité ». Le pro­chain CT exa­mi­nera le docu­ment « adé­qua­tion mis­sions-moyens » et une réu­nion en mars fera le point sur le bilan d’étape des SIDSIC.
(cf compte rendu UNSA Fonction publi­que)

16 février 2012 - FIPHFP

Au 1er jan­vier 2010, le taux légal d’emploi des per­son­nes han­di­ca­pées dans la Fonction publi­que est de 4.22%, soit une hausse de 0.23 % en un an. L’État est à la traîne avec seu­le­ment 3.31 %. Le FIPHFP a conven­tionné avec 264 employeurs publics (soit 54 de plus qu’en 2009), qui ont employé 187 113 per­son­nes han­di­ca­pées en 2012 contre 175 820 l’année pré­cé­dente. En 2011, parmi eux, 1881 ont fait appel aux aides finan­ciè­res du FIPHFP pour un mon­tant de 19.2 mil­lions €.